Réservé aux abonnés

Neuchâtel: Fabio Benoit, flic trop gentil pour être honnête?

La police neuchâteloise perd son brillant limier Fabio Benoit, le commissaire-écrivain étant appelé à de hautes fonctions dans le domaine de la formation à Berne. Portrait en forme d’interrogatoire… de police.
26 nov. 2020, 20:00 / Màj. le 26 nov. 2020 à 20:00
Commissaire et auteur de polars, Fabio Benoit quitte la Police neuchâteloise pour aller travailler à Berne.

«On les aura!» On n’entendra plus l’expression favorite du commissaire Benoit à l’issue des briefings de la PJ neuchâteloise. Expert en banditisme international, l’homme qui «aime que ça avance» quitte le terrain pour endosser, dès le 1er février, le costume de chef de la formation de la Police judiciaire fédérale, un poste nouvellement créé. Regroupant près de 500 collaborateurs, cette importante section de fedpol traite des affaires de crime organisé, de terro...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois