Neuchâtel: des danseurs africains dans l’antre du «Minotaure» de Dürrenmatt

À l’occasion du Centenaire de Dürrenmatt, deux chorégraphes s’emparent de «La ballade du Minotaure» dans un mélange de hip-hop, danses africaine et contemporaine. A voir au Centre Dürrenmatt Neuchâtel dès le 4 juin.
03 juin 2021, 14:04
/ Màj. le 03 juin 2021 à 14:06
"Le minotaure" entre hip-hop et danse africaine.

Les danseurs Filbert Tologo et Ivan Larson Ndengue s’invitent dans l’antre du «Minotaure» de Friedrich Dürrenmatt du 4 au 8 juin. La fable cruelle de l’homme taureau gigantesque et innocent sert de trame à leur spectacle avec le Centre Dürrenmatt Neuchâtel en guise de labyrinthe.

Etablis à Genève, les deux artistes burkinabé et camerounais empoignent à bras-le-corps l’œuvre du célèbre dramaturge dans un mixage de hip-hop, danses africaine et contemporaine. Les 7 et 8 juin, ces deux passeurs de culture animeront aussi des ateliers d’expression ouverts à tous.

Infos pratiques

Centre Dürrenmatt Neuchâtel, «Le baiser du minotaure» les 4 et 5 juin à 19h, le 6 à 17h. Ateliers les 7 et 8 juin.

Infos et réservations: info@danse-neuchatel.ch, 079 643 95 32.

Un événement de l’Association Danse Neuchâtel dans le cadre du Centenaire de Dürrenmatt et du Printemps culturel consacré au Sahel.

par Catherine Favre