Un policier blessé lors d’un contrôle en gare de Neuchâtel

Samedi 27 novembre, en fin de soirée, un policier a été mis au sol par plusieurs individus lors d’un contrôle. Quatre jeunes hommes ont été interpellés après une course-poursuite sur les voies ferrées.
29 nov. 2021, 15:38
/ Màj. le 29 nov. 2021 à 19:01
Les policiers effectuaient un contrôle après un vol en gare de Neuchâtel, lorsque ses auteurs présumés ont opposé de la résistance (image d'illustration).

Un contrôle d’identité a dégénéré samedi 27 novembre en fin de soirée en gare de Neuchâtel. Projeté au sol, un policier a été blessé au poignet et à la main. Quatre jeunes hommes ont été interpellés après une course-poursuite sur les voies de chemin de fer.

Les faits se sont déroulés à 23h30. Deux policiers étaient alors en train contrôler un groupe de quatre individus «suspectés d’être impliqués dans le vol à la tire d’un téléphone portable commis peu auparavant», indique la police neuchâteloise dans un communiqué diffusé ce lundi 29 novembre.

Renforts appelés à la rescousse

«C’était un contrôle normal. Les deux agents ont pris à part un individu. Quand il a compris qu’il devait suivre les policiers, il les a agressés. Ses trois camarades ont aussi tenté de s’en prendre aux agents», complète Georges-André Lozouet, le porte-parole de la police neuchâteloise.

L’individu était en possession d’un spray au poivre. «Le collègue blessé a eu de la peine à se relever. Sa collègue l’a aidé et appelé des renforts.» Les quatre individus ont pris la fuite.

Course-poursuite sur les voies ferrées

La suite des opérations s’est déroulée sur les voies ferrées. «Une course-poursuite», précise Georges-André Lozouet. «Nous avons demandé aux CFF que les trains roulent à vue à 20 km/h jusqu’à ce que les renforts aient pu les interpeller. Il a fallu faire usage de la contrainte.»

Les quatre jeunes, deux majeurs et deux mineurs, résident dans des centres fédéraux pour requérants d’asile. Ils sont suspectés de «nombreux vols depuis plusieurs semaines», note la police.

Pas encore comme en 2020

«Nous sommes manifestement confrontés à quelques individus, quatre à cinq personnes, qui nous posent problème. Mais nous ne sommes pas encore dans la situation extraordinaire de 2020», relève le porte-parole. A cette époque, de nombreux vols à la tire avaient eu lieu au centre-ville de Neuchâtel.

Les quatre individus ont «été mis à la disposition du procureur de permanence, respectivement du juge des mineurs». Des demandes de détentions provisoires ont été sollicitées.

par Daniel Droz,Matthieu Henguely