Réservé aux abonnés

Requiem à la collégiale

07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7499598.jpg

Demain, la collégiale de Neuchâtel se livrera aux sonorités envoûtantes de la Renaissance italienne. Le choeur professionnel La Sestina défendra en effet, a cappella, des oeuvres de Cristobal de Morales.

D'origine espagnole, ce compositeur atteint néanmoins l'apogée de sa carrière en tant que membre de la Chapelle papale de Rome, de 1535 à 1545. Il devint à ce titre l'un des principaux acteurs du grand siècle polyphonique. D'une plénitude extraordinaire, son Requiem à cinq voix passe pour l'un des plus beaux de la Renaissance. Publiée en 1544, cette oeuvre est construite d'après les mélodies ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois