Réservé aux abonnés

Marie, Joseph et le petit Jésus délogés

La Nativité n’a pas sa place sous le sapin de Noël de la Ville. La crèche installée mercredi a été enlevée hier déjà. Le Conseil communal ne veut pas être associé à une croyance.
27 nov. 2015, 01:23 / Màj. le 27 nov. 2015 à 01:48
DATA_ART_9667764

Indissociables des fêtes de Noël, les crèches disparaissent des espaces publics. Leur installation se heurte au politiquement correct que s’imposent toujours plus fermement les tenants d’une ligne laïque aseptisée.

Le dernier exemple en date vient d’être servi par la Ville de Neuchâtel. Celle-ci a ordonné, hier, de retirer les grandes figurines représentant Marie, Joseph et le petit Jésus, installées sous le sapin de Noël dressé en face de l’hôtel de ville. Cette scène de la Nativité avait été installée là vingt-quatre heures plus tôt, sans que le Conseil communal en soit formellement avisé.

«La...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois