Les élus de La Tène refusent de plonger dans la communauté des eaux neuchâteloises. Trop cher!

Une fois encore, les élus laténiens ont refusé d'octroyer un crédit de 3,5 millions de francs pour que la commune puisse adhérer et bénéficier de la CENE, la communauté des eaux neuchâteloises et environs.
16 juin 2017, 16:50
/ Màj. le 16 juin 2017 à 16:51
L'eau de boisson et l'adhésion au CENE a divisé les élus de La Tène

3,5 millions pour assurer la redondance de l'approvisionnement en eau de boisson de La Tène pour les prochaines décennies? C'est trop cher, ont une nouvelle fois conclut, jeudi soir, les conseillers généraux laténiens. 

Ils l'avaient déjà exprimé en septembre dernier, lorsque l'exécutif avait sollicité ce crédit, soit la part correspondant à La Tène, pour rejoindre la CEN (Hauterive, Saint-Blaise, Cornaux, Cressier) et étendre le réseau jusqu'au Landeron. A l'époque, les élus avait décidé que l'exécutif devrait se débrouiller avec 2,5 millions de francs au lieu des 3,5 sollicités.

Jeudi soir, le Conseil communal de La Tène est revenu à la charge, expliquant au passage que La Tène ne peux modifier unilatéralement la répartition financière d'un projet devisé à plus de 11 millions.

Rien n'y a fait. Les conseillers généraux ont refusé le crédit par 19 voix contre 11 afin qu'il soit réactualisé. Dans la foulée, les élus ont voté à l'unanimité l'abrogation du crédit de 2,5 millions accepté l'an dernier.

par Santi Terol