Les CFF testent leur nouveau train à deux étages à Neuchâtel

Des trains à deux étages circulent ces derniers temps du côté de Neuchâtel. Mais ces tests ne préfigurent pas une exploitation future de ces trains dans la région.
15 mai 2019, 15:56
/ Màj. le 15 mai 2019 à 15:12
Une rame Duplex TGL en gare de Zurich. Pareils trains stationnement régulièrement en gare de Neuchâtel depuis début mai.

Certains l’auront sans doute remarqué en passant près de la gare de Neuchâtel ces dernières semaines. Un ou plusieurs trains à deux étages stationnent régulièrement à la hauteur des bâtiments de la Haute-Ecole de gestion Arc. Leurs fabricants Bombardier et les CFF testent actuellement leur nouveau «duplex TGL» et ce, un peu partout en Suisse. «Il est aussi possible d’en observer au Chablais, en Valais et aux alentours de Lausanne», explique Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.

Mais les pendulaires neuchâtelois ne sont pas près de monter à bord de l’un de ces exemplaires. Les CFF n’ont pas prévu de les faire circuler dans la région. «Pour l’instant, nous pourrions utiliser ces trains à Neuchâtel uniquement pour des événements spéciaux.» Par exemple, ceux-ci pourraient être réquisitionnés pour transporter les supporters adverses de Neuchâtel Xamax lors d’une journée de Super League. 

Les ICN mieux adaptés ici

Une chose est sûre, ces nouvelles compositions ne remplaceront pas les rames ICN bien connues des Neuchâtelois. «Les ICN sont plus rapides dans les virages et mieux adaptés au parcours sinueux du relief neuchâtelois. Toutefois, grâce à des travaux de rénovations sur les différents tunnels le long du parcours, la ligne entre Yverdon et Bienne est désormais à même d’accueillir des véhicules à deux étages au besoin», précise le porte-parole. 

Finalement, le frein à l’implémentation de ce «duplex TGL» à Neuchâtel est d’ordre pratique. «Si nous remplacions les ICN par ces trains à deux étages, les correspondances ne seraient plus possibles», conclut Frédéric Revaz.
 

par Loïc Marchand