Réservé aux abonnés

L’armée à Cressier: pourquoi n’est-elle pas intervenue après les intempéries à Val-de-Ruz?

A la suite des inondations du 22 juin, près de 200 soldats ont été mobilisés à Cressier. Il y a deux ans, l’armée n’était pas intervenue après les violentes pluies qui avaient frappé Val-de-Ruz. Pourquoi? Les explications du conseiller d’Etat Alain Ribaux et la réaction de l’Ecap.
29 juin 2021, 20:10 / Màj. le 08 juil. 2021 à 17:32
Le bataillon de génie civil 6, déjà en service, a pu intervenir rapidement à Cressier, ce qui explique notamment la différence de traitement entre les communes touchées par les intempéries.

La semaine passée, le déluge s’est abattu sur l’Entre-deux-Lacs. Deux ans auparavant, c’est la partie est de Val-de-Ruz qui subissait de violentes intempéries. Comparant les situations, les Vaudruziens se sont interrogés face aux moyens déployés à Cressier. Notamment en ce qui concerne l’intervention de l’armée, qui ne s’était pas déplacée à Dombresson, Villiers et Le Pâquier.

A lire aussi : Neuchâtel: quatre blessés dont un grave dans les violents ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois