Réservé aux abonnés

Elles disent non à l’épilation: quatre Neuchâteloises témoignent

Elles ont abandonné cire, crème et rasoir. Et c’est une libération, même si le regard des autres n’est pas toujours facile à supporter. Elles nous racontent.
27 août 2021, 05:30 / Màj. le 27 août 2021 à 05:30
De plus en plus de femmes font le choix de ne plus s'épiler.

Des jambes fines parfaitement lisses, dorées, brillantes au soleil. Des aisselles immaculées et douces au toucher. Voilà le modèle féminin qui tapisse les panneaux publicitaires et s’affiche sur nos écrans.

A lire aussi: «Garder ses poils, c’est aussi un acte militant»

Mais qu’en est-il des peaux naturelles? Vous savez, celles parsemées de poils plus ou moins longs, plus ou moins foncés?

De plus en plus de femmes font le choix de ne plus s’épiler, partiellement ou totalement.&n...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an