Réservé aux abonnés

Crues et sécheresse: une troisième correction des eaux du Jura est-elle inévitable?

Cet été, les crues ont inondé la région des Trois-Lacs. Mais Peter Thomet, président de l’association Pro Agricultura Seeland, craint aussi les épisodes de sécheresse à venir. Pour lui, une troisième correction des eaux du Jura est plus urgente que jamais. Le point sur le projet, ses détracteurs et les autorités neuchâteloises.
02 sept. 2021, 05:30 / Màj. le 02 sept. 2021 à 09:15
3e correction des eaux du Jura : un chantier inévitable ? Portrait de Peter Thomet.  Neuchâtel, le 17 août 2021 Photo: Lucas Vuitel

Et si on modifiait la circulation des eaux du Jura pour minimiser les risques environnementaux dans le futur?

Ce ne serait pas la première fois: il y a 154 ans, la Suisse entreprenait l’un des plus grands chantiers jamais réalisés sur son territoire. Cette première correction des eaux du Jura a assaini un marécage infertile et les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat sont devenus un seul grand bassin régulé par des canaux.

Les terres asséchées de ce Grand Marais, situé entre les lacs de Bienne et de Morat, ont donn&e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois