1er Août: ambiance festive au bord du lac de Neuchâtel

Malgré la pluie et l’annulation du grand feu d’artifice, les rives du lac ont accueilli du monde samedi soir pour le 1er Août. La Ville de Neuchâtel a demandé aux associations de quartier d’organiser de petits événements pour éviter les rassemblements trop importants.
02 août 2020, 12:57
/ Màj. le 02 août 2020 à 12:57
L'annulation du grand feu d'artifice de la Ville et la météo pluvieuse n'ont pas entamé l'enthousiasme des familles et des groupes d'amis samedi soir aux Jeunes-Rives.

«La Ville de Neuchâtel nous a demandé assez tard d’organiser ça. Mais on a relevé le défi.» Au port de Serrières, le bar Barraquito et l’association du quartier ont mis en place la soirée du 1er Août samedi.

Pour éviter les attroupements, il y a eu très peu de publicité. «Seulement sur Facebook et par mail», note Eliane Mollia, secrétaire de l’association. Une méthode partagée par les autres associations de quartier de la ville. Ceux qui ont bravé la pluie sont satisfaits: «C’est agréable de voir les quartiers prendre vie comme ça».

A Serrières, on a fêté le 1er Août au Barraquito. Photo: Christian Galley

«Une année comme ça»

L’annulation du grand feu d’artifice a été bien accueillie par les personnes rencontrées sur les Jeunes-Rives. «C’est compréhensible, on ne va pas agglutiner mille personnes sur les rives. C’est sûr que c’est triste de pas en avoir, mais c’est une année comme ça», commente un quinquagénaire. Pour d’autres, cela ne change pas grand-chose. «Je n’allais plus les voir depuis longtemps, alors cela ne me fait rien», lâche une passante.

Du côté du Kiosk-art, on a d’abord misé sur la musique avec deux concerts, comme chaque week-end. «Il y a plus de gens qui s’arrêtent écouter» avance néanmoins le gérant, Jean-François Nussbaumer. Ce dernier avait aussi prévu une surprise. Caché derrière la cabane, un radeau chargé de feux d’artifice était prêt à s’élancer sur le lac. «Il y aura quand même des feux cette année» sourit-il. Les feux ont pu être tirés entre deux accalmies.

Le groupe The Relics s’est produit aux Jeunes-Rives samedi soir. Photo: Christian Galley

par Clotilde Loup