Réservé aux abonnés

Les cormorans auront-ils la peau des pêcheurs du lac de Neuchâtel?

Les quantités de poissons pêchées dans le lac de Neuchâtel sont en chute libre. Les pêcheurs accusent le grand cormoran. Ils dénoncent le laxisme des autorités dans la gestion de cette espèce particulièrement vorace.
03 nov. 2018, 10:00 / Màj. le 03 nov. 2018 à 10:00
epa03063117 A cormorant gulps down a mullet at Namdae Stream in the city of Gangneung on South Korea's east coast on 17 January 2012. A typical way of fishing for the bird is to track its targets from the air, prior to making a swift dive to catch its prey.  EPA/YONHAP SOUTH KOREA OUT

Les vols de cormorans qui fondent sur les bancs de poissons, c’est comme la grêle qui s’abat sur le vignoble avant la vendange, une calamité venue du ciel. Parole de pêcheurs.

Les quantités de poissons sorties du lac de Neuchâtel sont en chute libre depuis deux ans. Les 30 professionnels encore actifs sur le plan d’eau n’en peuvent plus. Ils crient à la concurrence déloyale quand ils ne craignent pas pour leur survie. 

«C’est dramatique»

«La situation est alarmante. Les jeunes qui se...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois