Réservé aux abonnés

Les cahiers de vacances, à prendre dans la valise ou à jeter au feu?

Les ventes des cahiers de vacances sont en hausse dans la région. Les exercices de maths connaissent le plus de succès. Mais faire réviser ses enfants pendant l’été est-il productif? Des professionnels en doutent.
21 juin 2018, 11:34 / Màj. le 21 juin 2018 à 11:48
Le marché des cahiers de vacances est juteux: les ventes sont en progression de 4,5%, selon Migros Neuchâtel-Fribourg.

L’heure des grandes vacances va bientôt sonner. Un signe ne trompe pas: des centaines de cahiers d’été ont envahi les rayons des librairies et des supermarchés neuchâtelois. 

Adaptés au programme scolaire romand, ces fascicules, validés par des enseignants qui collaborent avec les éditeurs, visent les écoliers dès quatre ans. Ils proposent aux élèves de tous les degrés Harmos de réviser leurs connaissances scolaires, pour un prix moyen de 12 francs pièce. 

Ventes e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an