Le tribunal a tranché: pas d'IGP pour l'absinthe

Le Tribunal administratif fédéral a accepté les recours de plusieurs distilleries dont Morand en Valais. L'absinthe ne pourra pas être protégée par une IGP.
07 août 2015, 14:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La distillerie Morand pourra continuer à produire et utiliser la dénomination absinthe.

Le Tribunal Administratif Fédéral (TAF) a admis les recours de plusieurs distilleries dont la société Morand à Martigny: les dénominations "Absinthe", "Fée verte" et "la Bleue" ne pourront pas faire l'objet d'une indication géographique protégée comme demandé par l'Association interprofessionnelle de l'Absinthe.

Selon les documents que nous nous sommes procurés, le TAF relève que "ces dénominations sont des noms génériques (...) et qu'elles ne peuvent par conséquent pas être enregistrées comme IGP, les recours doivent être admis, dans la mesure où ils sont recevables. Il convient donc (...) d'admettre les oppositions déposées par les recourantes et d'annuler la décision attaquée."

Du côté de la distillerie Morand à Martigny, cette décision est perçue comme un soulagement. "C’est une décision de bon sens reconnaissant enfin l’évidence du caractère générique du mot « absinthe » et le droit légitime des autres distillateurs suisses à continuer à l'utiliser", relève Jean-Pierre Morand, administrateur délégué. Il ajoute: «Nous tenons à saluer le travail remarquable des distillateurs du Val de Travers, dont l’absinthe est incontestablement la spécialité. Au lieu de poursuivre une démarche qui avait d’emblée une portée excessive et illégitime en tentant un ultime recours au Tribunal Fédéral, la Distillerie espère que ces derniers auront la sagesse de chercher désormais à faire reconnaître cette tradition et ce travail au travers d’une IGP légitime faisant référence à cette origine et n’excluant pas les autres absinthes suisses d’hier et d’aujourd’hui."

Contacté, Laurent Favre, président du comité de l'association interprofesionnelle de l'absinthe n'a pas souhaité s'exprimer "tant qu'il n'a pas pris connaissance avec précision de la décision".