«Le Temps» et «Le Courrier» distingués par le prix Femmes et Médias

Remis ce mercredi au château de Neuchâtel, le prix Femmes et Médias 2020 récompense les deux journaux ainsi que trois journalistes à titre individuel pour leur travail pour l’égalité entre femmes et hommes.
17 sept. 2020, 08:19
/ Màj. le 17 sept. 2020 à 08:19
Gagnante du prix Femmes et Médias 2020, Pascaline Sordet reçoit le prix des mains de Fati Mansour.

Les journalistes du «Temps» Célia Héron et Pascaline Sordet sont les lauréates 2020 du prix Femmes et Médias, récompensant des travaux faisant avancer l’égalité entre femmes et hommes. Les deux journalistes ont publié une série de podcasts intitulés «Raffut», qui traitent de la pratique du sport vue sous une perspective de genre.

Ce prix, remis ce mercredi en début de soirée au château de Neuchâtel en présence de la présidente du Conseil d’Etat Monika Maire-Hefti, est décerné pour la quatrième fois. Il est porté par la Conférence romande des bureaux de l’égalité et la Fondation pour l’étude du travail féminin. Trois autres prix ont été remis en parallèle, dont le prix «14 juin» qui récompense la rédaction du «Courrier» pour son travail de fond autour de la grève des femmes.

L’institut de recherches et de formations DécadréE a remis les deux derniers prix valorisant les bonnes pratiques dans la couverture des violences sexistes. Il a récompensé la rédaction du «Temps» pour son travail dans le domaine et les formations mis en place, ainsi que sa journaliste Sylvia Revello, primée pour son article «Quand l’accouchement vire au cauchemar», portant sur les violences obstétricales.

par Matthieu Henguely