Réservé aux abonnés

Le «sacré exploit» de la chorale chaux-de-fonnière Rocking Chair

Les finalistes neuchâtelois n’iront pas à l’Eurovision des chœurs. Epuisés mais ravis, ils racontent leur expérience.
02 déc. 2018, 15:17 / Màj. le 02 déc. 2018 à 11:01
Rocking Chair durant leur reprise de "Bohemian Rhapsody".

La chorale chaux-de-fonnière Rocking Chair n’a pas démérité samedi soir à Genève lors de la finale de l’émission de la RTS «Chorus». Si leur prestation a été qualifiée d’exploit par le jury, elle n’a pas suffi à les envoyer à l’Eurovision.

Pour séduire le jury et les téléspectateurs, Rocking Chair avait choisi d’interpréter «Bohemian Rhapsody», un monument de la chanson. «C’est la plus difficile que ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois