"Le canton de Neuchâtel souffre de trois maux", estime Jean Studer

Selon l'ancien conseiller d'Etat Jean Studer, le canton de Neuchâtel souffre de trois maux. Lesquels? Réponse dans l'interview que nous publions dans nos éditions payantes de ce jour.
27 sept. 2016, 16:56
/ Màj. le 27 sept. 2016 à 17:17
Jean Studer

"Beaucoup de Neuchâtelois sont tournés vers ce que le canton a été, ils peinent à voir ce qu’il est aujourd’hui, et ils ont encore plus de peine à se projeter dans ce qu’il pourrait être. Neuchâtel a été un canton riche jusqu’au milieu des années 1970, et quand on a été riche, il est toujours très difficile d’accepter que l’on ne l’est plus."

Ces mots appartiennent à Jean Studer. L'ancien conseiller d'Etat, qui a répondu à nos questions (avant l'annonce solennelle d'hier du gouvernement cantonal), estime que le canton de Neuchâtel souffre de trois maux.

Ils sont décrits dans une interview à découvrir dans nos éditions payantes de ce jour.

par Pascal Hofer