Réservé aux abonnés

La loi neuchâteloise sur les nomades ne réglera pas tout

Neuchâtel est le premier canton à légiférer sur les gens du voyage. Le Grand Conseil doit donner son feu vert la semaine prochaine. Mais sur le terrain, le provisoire va encore durer.
15 févr. 2018, 19:31 / Màj. le 15 févr. 2018 à 19:32
Les nomades étrangers pourront s'installer à Pré Raguel dès le 1er avril.

Comme de coutume, le délicat dossier des gens du voyage revient sur le tapis à l’approche du printemps. Si le Grand Conseil donne son aval la semaine prochaine, le canton de Neuchâtel sera le premier à se doter d’une loi en la matière.

Cela semble bien parti, puisque la commission parlementaire propose à l’unanimité d’accepter le projet. Son président, le député Vert Laurent Debrot, constate que "ces personnes, qui ont besoin d’être en règle, apprécient quand les chose...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois