Réservé aux abonnés

La justice neuchâteloise a confirmé l’expulsion d’un prédateur sexuel: «L’intérêt public prime»

Ce mercredi 25 août, les regrets exprimés par un prédateur sexuel n’ont pas convaincu le Tribunal cantonal de Neuchâtel. Coupable de multiples abus, dont un viol, le Sri lankais de 21 ans sera expulsé de Suisse pour cinq ans.
25 août 2021, 19:25 / Màj. le 25 août 2021 à 19:26
Egalement reconnu coupable, en mars 2020, de multiples actes d’ordre sexuel, le prévenu n’a fait appel que sur l’expulsion du territoire helvétique, dont l'audience s'est tenue au Tribunal cantonal.

«Avant, je ne me mettais pas à la place des gens. J’ai honte de ce que j’ai fait. Je regrette ce qui arrive aux victimes, j’ai été con, j’ai joué avec le feu.»

Ce mercredi 25 août, Arul* a exprimé son repentir devant le Tribunal cantonal, au château de Neuchâtel. Or, les regrets de ce prédateur sexuel de 21 ans ont été vains. La justice a confirmé l’expulsion de Suisse de ce jeune sri lankais pour une durée de cinq ans.

A lire aussi: Le jeune préda...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois