Réservé aux abonnés

"L'initiative reste la meilleure solution"

Jean-Marc Rothen est le dernier membre du comité d'initiative "pour une médecine de proximité". S'il ne donne pas cher du texte en votation, il explique pourquoi l'accepter.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7499805.jpg

" Je serais le premier étonné en cas d'acceptation, mais je serais très content. "

Jean-Marc Rothen se veut réaliste. Unique "survivant" du comité d'initiative "pour une médecine de proximité" (dite "initiative du Val-de-Travers") soumise au peuple le 24 novembre, le médecin des Verrières ne donne guère de chance à son texte, rejeté par l'ensemble du monde politique, tant cantonal que communal. Pour rappel, il inscrirait dans la loi trois sites comprenant urg...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois