Réservé aux abonnés

Encore des remous à l’UDC neuchâteloise

Sortira-t-elle enfin des querelles intestines? Le président de l’UDC neuchâteloise, sur le départ, est mis en cause par la vice-présidente, qui a claqué la porte du parti.
08 janv. 2021, 11:00 / Màj. le 08 janv. 2021 à 11:00
La succession de Walter Willener à la tête de l'UDC neuchâteloise fait déjà des vagues.

Le capitaine de l’Union démocratique du centre (UDC) neuchâteloise, Walter Willener, quittera le navire après les élections cantonales du printemps prochain. Avant d’assurer sa succession, le parti doit, une fois de plus, gérer des bisbilles internes. Et remplacer la vice-présidente, Anne-Marie Ridout. Celle-ci part en dénonçant un président «dictateur».

La démission d’Anne-Marie Ridout, le 1er novembre dernier, était jusqu’ici passée inaperç...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois