Réservé aux abonnés

Des chercheurs de l’Université de Neuchâtel disent non au retour d’un insecticide toxique

Deux chercheurs neuchâtelois et l’élue Verte Céline Vara montent aux barricades pour s’opposer à un retour des pesticides à base de néonicotinoïdes dans l’agriculture suisse.
17 sept. 2020, 18:08 / Màj. le 25 sept. 2020 à 10:36
Des agriculteurs suisses réclament de pouvoir à nouveau utiliser un insecticide, interdit en 2018, dans leurs champs de betteraves sucrières.

«Les récoltes de betteraves sucrières sont menacées en Suisse et les productions de cette année seront réduites de moitié»: c’est le cri d’alarme du conseiller national UDC Pierre-André Page, qui vient de déposer une interpellation sous la coupole demandant au Conseil fédéral d’autoriser, à nouveau, l’utilisation de l’insecticide «le gaucho» pour protéger les cultures.

Le parlementaire fribourgeois réclame que cet insecticide à base d&r...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois