Covid-19: le Dies academicus de l’Université de Neuchâtel se transforme

Dès ce vendredi 30 octobre, en lieu et place du Dies academicus, l’Université de Neuchâtel diffusera une série de capsules vidéo via ses plateformes numériques.
29 oct. 2020, 13:56
/ Màj. le 29 oct. 2020 à 13:56
Les capsules prévues par l'Unine tourneront autour du thème des «Sciences sans frontières».

Comme tant d’événements cette année, le Dies academicus de l’Université de Neuchâtel (Unine) ne pourra pas se tenir sous sa forme habituelle cet automne. En lieu et place de la cérémonie et de la partie récréative annulées, l’institution a prévu de diffuser dès ce vendredi 30 octobre une série de capsules vidéo via ses plateformes numériques.

Ses clips tourneront autour d’un thème de choix en cette période marquée par les confinements et les restrictions de déplacement: les «Sciences sans frontières». «Les frontières ne sont pas que géographiques. Et les scientifiques doivent travailler ensemble. Par-delà les frontières étatiques, mais aussi disciplinaires, sociales, technologiques, culturelles ou mentales», lit-on sur le site internet de l’Unine.

Ces capsules seront aussi l’occasion de rencontrer les chercheuses et chercheurs de l’institution ainsi que les docteurs honoris causa 2020. Le titre sera décerné au physicien spécialiste de l’optique quantique et des atomes froids Christophe Salomon, à Jane C. Ginsburg, pionnière dans l’avancement de la recherche dans le droit de la propriété intellectuelle, à Robert G. Picard, spécialiste de l’économie des médias, et à Geneviève Jacques, titulaire d’une maîtrise en mathématiques et diplômée du centre d’études des programmes économiques de Paris et ancienne présidente de la Cimade, association d’aide aux personnes réfugiées.

par Lea Gloor