«Ce trop cher Stan», l’air du temps de Matthieu Henguely

Un T-rex a-t-il sa place dans des enchères? Découvrez la chronique «Air du temps» de Matthieu Henguely.
08 oct. 2020, 05:30
/ Màj. le 08 oct. 2020 à 05:30
AirDutemps-MatthieuHengue_2

Pour s’offrir Stan, il a fallu débourser 31,8 millions de dollars. Non, en ces derniers jours de mercato, ce n’est pas la somme qu’a sortie un club anglais pour recruter la nouvelle star du foot. Non, Stan, c’est un tyrannosaure, un vrai, âgé de 67 millions d’années et dont le squelette, très complet, a été vendu aux enchères ce mardi à New York.

Et vous, vous avez 31,8 millions de dollars, soit 29 millions de francs suisses, pour vous offrir un petit fossile? Non? C’est dommage, un petit monstre de 12 mètres de long dans votre salon, ça ne vous plairait pas?

Ceux qui ne peuvent pas se le payer non plus, ce sont les musées. Et ça, ça pose un problème. Alors oui, le cas de Stan n’est pas le pire. Il a déjà bien été étudié, rappelle un paléontologue sur Franceinfo. Mais comme il le note, ces squelettes, «on ne les voit pas réapparaître après». Quelle perte scientifique cela aurait été si Stan appartenait à une espèce différente, dont on ne connaît pas d’autres fossiles?

Plus généralement, les reliques historiques et préhistoriques – du casque de poilu au vieux fossile – prennent de la valeur et alimentent des collections désormais souvent privées. Si certains de ces objets peuvent toujours être admirés du public et sont à la disposition des scientifiques, beaucoup disparaissent également. Et de nombreux enseignements sur notre passé avec.

Et ça, c’est vraiment dommage. J’aurais presque préféré que Stan soit un footballeur…

par Matthieu Henguely