Après Blanchâtel, les EMS optent pour le groupe Bardusch

Les établissements neuchâtelois pour personnes âgées ont choisi: nous avons appris qu'ils ont choisi le groupe Bardusch pour traiter leur linge sale.
07 août 2015, 13:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le linge sale des homes sera traité à Yverdon, dans un premier temps en tout cas.

Ce groupe dispose de quatre sites en Suisse, dont un à Yverdon. Le linge des homes neuchâtelois - ce sera à partir dès lundi prochain - sera-t-il traité à cet endroit? "Dans un premier temps en tout cas", répond Marie-France Vaucher, secrétaire générale de l'Anempa, l'Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées. "Par la suite, il appartiendra à notre prestataire d'opter pour la solution interne qui lui conviendra."

L'Anempa vient de rompre son contrat avec l'entreprise neuchâteloise Blanchâtel. La décision de l'Hôpital neuchâtelois est attendue dans les tout prochains jours.

L’an dernier, l’Anempa et l'HNE ont rejeté une offre déposée par Blanchâtel pour prolonger ses mandats échouant fin décembre. Jugeant l’offre insatisfaisante, ils avaient interrompu la procédure de marché public et entamé un processus gré à gré. Décision contre laquelle Blanchâtel a recouru, avant d’être déboutée la semaine dernière par le Tribunal cantonal.

Blanchâtel, basée à La Chaux-de-Fonds, emploie une cinquantaine de personnes. Neuf licenciements ont d'ores et déjà été annoncés. Si l'HNE opte pour un autre prestataire, c'est l'existence même de Blanchâtel qui est menacée.