«A bas le patriarcat!», l’air du temps de Vicky Huguelet

Découvrez la chronique «Air du temps» de Vicky Huguelet
28 nov. 2019, 05:30
/ Màj. le 28 nov. 2019 à 05:30
AirDutemps-VickyHuguelet

J’ai été harcelée. Rabaissée. Méprisée. Dénigrée. Sous-estimée. Parce que je suis une femme. On m’a affirmé que, de toute façon, je ne pourrais pas réussir cet exercice de gym. Parce que je ne suis qu’une fille. On m’a dit que j’obtiens des infos parce que je suis jolie et non parce que je suis compétente. On m’a traitée d’allumeuse, parce que j’aime porter des jupes et des talons aiguilles.

Heureusement, j’ai été élevée par une femme forte. Par une famille qui cherche à me pousser vers le haut. J’ai pu faire des études. Être financièrement indépendante. Et je ne suis jamais tombée amoureuse d’un salaud.

A chaque fois que j’entends qu’une de mes sœurs s’est fait battre, violer, martyriser, tuer, je me dis que ça aurait pu être moi. Que j’ai de la chance d’être bien née, bien entourée. De la chance de ne pas m’être trouvée au mauvais endroit au mauvais moment.

Jamais une personne ne devrait s’estimer heureuse de ne pas avoir subi de violences. Jamais elle ne devrait avoir à réfléchir à son habillement en sachant qu’elle devra rentrer seule le soir. Jamais elle ne devrait se sentir obligée d’apprendre à se battre ou de porter un spray au poivre. La normalité devrait être de ne pas avoir à réfléchir à ces questions.

Lors des manifestations à vos côtés, mes sœurs, j’ai senti une force indescriptible. Ensemble, nous renverserons ce patriarcat nauséabond. Ensemble, nous ferons évoluer les mentalités, les lois, la justice. Nous ne lâcherons rien.

par Vicky Huguelet