Réservé aux abonnés

«Cette révolution industrielle n’est pas technologique mais culturelle»

La feuille de route de Philippe Grize pour fabriquer autrement.
19 juin 2017, 01:13 / Màj. le 13 juin 2018 à 18:52
Philippe Grize directeur He-Arc ingénierie.

NEUCHATEL 8/06/2017
Photo: Christian Galley

Philippe Grize, 48 ans, né à Paris, s’est formé à l’EPFL et y a travaillé dans la recherche, avant une carrière de 13 ans comme ingénieur, puis directeur des opérations du fabricant de machine biennois Posalux.

Dès août 2014, il dirige le domaine ingénierie de la Haute Ecole Arc à Neuchâtel. Sa mission: guider les entreprises de l’Arc jurassien vers la quatrième révolution industrielle, et former des ingénieurs aptes à l’apprivoiser.

Robotisation, i...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois