Venezuela: Juan Guaidó, président du Parlement, s’autoproclame chef du pays, Trump approuve

Nicolas Maduro n’est plus président du Venezuela. Juan Guaidó, à la tête du Parlement, s’est autoproclamé chef de l’État. Donald Trump lui a apporté son soutien, plusieurs dirigeants sud-américains aussi.
23 janv. 2019, 19:28
/ Màj. le 23 janv. 2019 à 19:26
Soutenu par les Etats-Unis de Donald Trump, Juan Guaido détrône Nicola Maduro.

Le président du Parlement vénézuélien Juan Guaidó s’autoproclame chef du pays. «Je promets devant Dieu tout-puissant d’assumer la fonction du président par intérim du Venezuela», a-t-il déclaré lors d’un rassemblement à Caracas.

 

 

S’exprimant devant des milliers de partisans, Juan Guaidó a également assuré vouloir former un gouvernement de transition et «obtenir des élections libres». Député de 35 ans, le président du Parlement est devenu en quelques jours le visage de l’opposition vénézuélienne et a réussi à remobiliser les adversaires du président Nicolas Maduro, divisés et affaiblis ces derniers temps.

 

 

Le président des Etats-Unis Donald Trump a déjà dit reconnaître Juan Guaidó comme «président par intérim». Jugeant que l’Assemblée nationale était «la seule branche légitime du gouvernement», M. Trump rappelle que cette dernière a déclaré le président Nicolas Maduro «illégitime». «Le peuple du Venezuela a courageusement parlé contre Maduro et son régime et exigé la liberté et l’Etat de droit.»

 

 

«Je continuerai à utiliser toute la puissance économique et diplomatique des Etats-Unis pour faire pression en faveur du retour de la démocratie vénézuélienne», écrit encore le président américain dans un communiqué diffusé au moment des dizaines de milliers d’opposants et de partisans du président vénézuélien Nicolas Maduro manifestaient à Caracas.

Luis Almagro, secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), basée à Washington, a emboîté le pas au président américain et félicité Juan Guaidó.

 

 

«Nos félicitations à Juan Guaidó, le président en exercice du Venezuela. Il a toute notre reconnaissance pour impulser le retour de la démocratie dans ce pays», a-t-il tweeté.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a suivi le mouvement:

 

 

Plus tard dans la soirée, depuis le Forum économique de Davos, la Colombie, le Pérou et le Canada ont également reconnu officiellement le nouveau président Guaidó.

 

Maduro réagit

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé mercredi que son pays rompait ses relations diplomatiques avec les Etats-Unis, après la reconnaissance par Donald Trump du chef de l'opposition Juan Guaido comme président par interim.

"J'ai décidé de rompre les relations diplomatiques et politiques avec le gouvernement impérialiste des Etats-Unis. Dehors ! Qu'ils s'en aillent du Venezuela, ici il y a de la dignité, voyons !", a déclaré Nicolas Maduro, qui a donné 72 heures aux représentants diplomatiques nord-américains pour quitter le pays.

par Olivier Hugon