Réservé aux abonnés

Une crise politique évitée au Portugal

Le Parlement rejette des manœuvres de l’opposition qui auraient pu provoquer la démission du premier ministre.
11 mai 2019, 00:01
/ Màj. le 11 mai 2019 à 00:01
epa07545114 Portugal's Prime Minister Antonio Costa makes an announcement to the country after meeting with the President in Lisbon, Portugal, 03 May 2019. Costa informed that the government will resign if the full accounting of teachers' length of service is approved in a final overall vote.  EPA/JOAO RELVAS PORTUGAL GOVERNMENT TEACHERS

Le Parlement portugais a évité, hier, la démission du gouvernement socialiste. Les parlementaires ont rejeté les différents projets de l’opposition censés permettre aux enseignants de récupérer les promotions et hausses de salaire gelées pendant la crise économique. Après le vote, le premier ministre, Antonio Costa, a salué un résultat qui représente «une victoire de la responsabilité» car, selon lui, cette mesure aurait fait exploser le déficit budgétaire.

Antonio Costa avait menacé, le 3 mai, de démissionner si l’Assemblée adoptait la version finale d’un texte approuvé, la veille, p...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois