Réservé aux abonnés

«Un gouvernement d’union de la gauche est fort possible»

Martin Schulz sera élu à la tête du SPD avant de défier Angela Merkel.
18 mars 2017, 01:12
/ Màj. le 18 mars 2017 à 00:01
epa05850604 Martin Schulz, designated Social Democratic Party (SPD) chairman speaks during a SPD delegates' conference in Wolfenbuettel, Germany, 15 March 2017.  EPA/CARSTEN KOALL GERMANY POLITICS PARTIES

Nommé tête de liste sociale-démocrate contre Angela Merkel pour les élections législatives du 24 septembre prochain, Martin Schulz va être élu, demain, à la tête du SPD. A gauche, sa candidature a déclenché une vague d’enthousiasme dont l’ampleur inattendue se maintient.

Au point que les partis de gauche allemands (SPD, Die Linke et Die Grünen) commencent à envisager sérieusement un gouvernement d’union, c’est-à-dire une coalition baptisée «rouge-rouge-verte» ou encore «R2G», du nom des couleurs de ces trois partis. La députée Andrea Ypsilanti, première dirigeante sociale-démocrate à avoir tent...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an