Soudan du Sud: la capitale Juba va interdire tous les night-clubs

Le gouverneur de l'Etat de Jubek, où se situe la capitale du Soudan du Sud, a annoncé que toutes les discothèques seront fermées à cause des "actes immoraux" qui y ont lieu.
11 mai 2019, 21:47
/ Màj. le 11 mai 2019 à 21:44
Toutes les discothèques de la capitale du Soudan du Sud seront fermées. (Illustration)

La capitale du Soudan du Sud, Juba, interdira tous les night-clubs. Elle limitera également les horaires d'ouverture des bars, en raison des "actes immoraux" qui y ont lieu, a annoncé la présidence dans un communiqué publié samedi.

Le gouverneur de l'Etat de Jubek, Augustino Jadalla Wani, a indiqué dans une vidéo sur Facebook que les night-clubs seraient fermés mais que les bars pourraient ouvrir en début de soirée et ne pourraient recevoir des clients dans la journée. "Nous interdisons complètement les discothèques parce que ce qui s'y passé est vraiment dangereux pour l'avenir du pays", a-t-il dit. Selon lui, des adolescentes de 13 ans fréquentent les night-clubs.

"Nous sommes sérieux et nous allons nous assurer que les discothèques ne fonctionnent pas dans ce pays". En outre, il sera obligatoire pour les couples se rendant dans un hôtel de produire un certificat de mariage.