Simonetta Sommaruga fait son entrée dans le classement Forbes des femmes les plus puissantes du monde

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga entre dans le classement Forbes des femmes les plus puissantes du monde. Elle pointe au 56e rang.
10 déc. 2020, 11:23
/ Màj. le 10 déc. 2020 à 11:25
La présidente de la Confédération pointe au 56e rang du classement Forbes (archives).

L’actuelle présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, a fait son entrée dans le classement Forbes des femmes les plus puissantes du monde. Elle pointe à la 56e place du prestigieux top 100.

C’est un honneur pour la socialiste de 60 ans originaire de Zoug qui devance des personnalités comme la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon et les chanteuses Rihanna et Beyoncé. Le trio de tête de ce ranking se compose de la chancelière allemande Angela Merkel, de la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde et de la fraîchement élue vice-présidente des Etats-Unis Kamala Harris.

Le critère de la pandémie

Mais sur quels critères ce classement est-il établi? Quatre principaux aspects ont été pris en compte au moment de l’élaboration de la liste: la fortune, la présence dans les médias, le pouvoir et l’influence.

 

 

En cette année 2020 particulière, une attention a également été portée sur l’implication de chacune en lien avec la pandémie de Covid-19. C’est principalement pour cette raison que la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern fait aussi son entrée dans le classement. Elle occupe la 32e place.

Un honneur pour la Suisse

Peu de Suissesses ont eu le privilège de faire partie du top 100 Forbes des femmes les plus puissantes du monde. En 2019, la seule représentante qui avait un lien avec la Suisse était Margarita Louis-Dreyfus. La femme d’affaires d’origine russe était 99e au classement.

Découvrez la liste complète des 100 femmes les plus puissantes au monde.

par Adrien Jacquérioz