Près de 1500 nouvelles créatures identifiées dans les océans

L'an dernier, un projet de recherche a permis de recenser près de 1500 nouveaux animaux dans les mers du globe. Beaucoup restent encore à découvrir, mais de nombreuses espèces pourraient disparaître à cause de la pollution avant même d'avoir été connues.
07 août 2015, 15:11
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
epa04524187 A picture made available 11 December 2014 shows a Spotted Seahorse, native to the Indo-Pacific oceans, in an aquarium at the Australian commercial breeding and research facility Seahorse World, in Beauty Point, northern Tasmania, 28 November 2014.  Open also to tourists, the facility breeds thousands of tiny sea-horses for sale in pet shops and aquariums around the world. Seahorses swim upright, can change their colors, use their prehensile tails, very similar as how a monkey does, to hold onto objects, and the male is equipped with a pouch in which he incubates the eggs and expels the tiny formed babies with contractions in the birth process. Seahorse natural habitats of sea grass beds and coral reefs are disappearing, endangering the future of the small horse shaped fish of the sea.  EPA/BARBARA WALTON

Près de 1500 nouvelles créatures ont été recensées en 2014 dans les océans du monde, dont un dauphin bossu et une méduse géante, affirme jeudi une étude. Les scientifiques pensent que la plupart des espèces marines restent encore à découvrir.

Ces experts du registre mondial des espèces marines (WoRMS, selon l'acronyme anglais) ont recensé au total 228'450 espèces dans les mers du monde entier, des algues aux baleines bleues. Ils estiment qu'entre 500'000 et deux millions d'organismes marins multicellulaires leur demeurent inconnus.

"Les abysses ont été faiblement explorés jusqu'à présent", a expliqué Jan Mees, coprésident du WoRMS. De nombreuses espèces vont probablement s'éteindre avant même d'avoir été découvertes, en raison de la pollution, du changement climatique et de l'acidification des océans, a-t-il ajouté.

Méduse géante sans tentacule

En 2014, les chercheurs ont notamment identifié un dauphin bossu et une méduse géante venimeuse de 50 cm de long, dépourvue de tentacule, découverte au large de l'Australie.

Depuis son lancement en 2008, le projet WoRMS a permis de recenser un millier de nouvelles espèces de poissons, qui sont désormais au nombre d'environ 18'000.