Les violences auraient entraîné 246 morts

03 août 2015, 08:50
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Les violences entre communautés survenues dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman, après l'élection du président Goodluck Jonathan, un chrétien, ont déjà fait 246 morts, selon le bilan de l'ONG Civil Rights Congress. Hier, les forces de sécurité sont restées en alerte. La tension restait vive à quelques jours des élections des gouverneurs de la fédération qui ont lieu mardi. Les autorités n'ont pas confirmé le bilan de 246 morts de crainte d'alimenter les violences entre chrétiens et musulmans. Ats-afp