Réservé aux abonnés

Le pasteur américain Andrew Brunson libéré

Son incarcération, au lendemain du putsch raté de 2016, avait provoqué la colère des Etats-Unis et entraîné des sanctions.
13 oct. 2018, 00:01
/ Màj. le 13 oct. 2018 à 00:01
DATA_ART_12439960

C’est la fin d’un long tunnel pour Andrew Brunson. La fin, aussi, d’une saga judiciaire aux retombées économiques catastrophiques pour la Turquie et dont l’heureux dénouement semble s’être directement négocié entre Ankara et Washington. Hier, le tribunal d’Aliaga, dans la région d’Izmir, a finalement tranché: le pasteur américain, arrêté à la suite du putsch raté de 2016, est condamné à trois ans et un mois de prison. Mais en vertu du temps déjà passé derrière les barreaux – et de sa «bonne conduite», a précisé le juge –, il est désormais libre et pourra quitter le territoire turc. «Mes pensée...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois