Réservé aux abonnés

La Turquie installe sa guerre en Syrie

Quelque 800 proches de djihadistes se sont évadés à la faveur des bombardements turcs, tandis que les supplétifs arabes d’Ankara ont déjà commis plusieurs massacres de civils.
14 oct. 2019, 00:01
/ Màj. le 14 oct. 2019 à 00:01
DATA_ART_13129250

Alors que l’offensive militaire turque contre le Nord-Est syrien a provoqué le déplacement en six jours de 130 000 personnes, selon les Nations unies, l’annonce d’un retrait américain de 1000 soldats renforce les craintes d’une résurgence des opérations de Daech et d’un nettoyage ethnique antikurde par les rebelles arabes islamistes, supplétifs de la Turquie.

Au sixième jour de l’opération turque, Ankara et ses alliés ont pris le contrôle de la ville de Tall Abyad et font le siège de Ras al-Aïn. Ils auraient également conquis une quarantaine de villages dans ce secteur frontalier, pre...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an