Réservé aux abonnés

La prise d’otages de collégiens secoue l’Italie

Un chauffeur d’origine sénégalaise a détourné son bus pour dénoncer le sort des migrants. Un drame a été évité de justesse.
22 mars 2019, 00:01
/ Màj. le 22 mars 2019 à 00:01
DATA_ART_12739933

Une spectaculaire prise d’otages de 51 collégiens par un immigré naturalisé et parfaitement intégré depuis plus de quinze ans, pour protester contre la politique migratoire de Rome, a plongé les Italiens dans une forme de peur. Le drame, évité de justesse a également relancé les propositions du gouvernement pour un renforcement de la sécurité intérieure face à de «nouvelles menaces».

Mercredi, à 10h30, un bus scolaire ramasse 51 enfants à la sortie du stade pour les ramener au collège de Crema, à l’est de Milan. Au lieu de cela, le chauffeur, un Italien d’origine sénégalaise de 46 ans, bloque l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois