La France rend hommage à Arnaud Beltrame, le policier-héros de l'attaque terroriste de Trèbes

Il a échangé sa vie contre celle d'une otage du terroriste qui a tué 4 personnes, la semaine dernière, à Trèbes, dans le sud-ouest de la France. Arnaud Beltrame, officier de police, a reçu mercredi un hommage national, en présence du président Macron.
28 mars 2018, 13:08
/ Màj. le 28 mars 2018 à 13:08
Le président Emmanuel Macron a rendu un hommage national à l'officier Beltrame.

Arnaud Beltrame, l'officier de police tué par un djihadiste après s'être substitué à une otage lors des attaques de vendredi dans le sud de la France, incarne "l'esprit français de résistance", a salué Emmanuel Macron. Un hommage national lui a été rendu mercredi.

"Il rejoint le cortège valeureux des héros qu'il chérissait", a déclaré le président français dans son éloge funèbre aux Invalides à Paris, affirmant que "sa mémoire vivra". M. Macron a également appelé la France à "un regain de vigilance et de civisme" face à l'islamisme, qualifié "d'ennemi insidieux" par le chef de l'Etat.

 

 

La mort de ce colonel de 44 ans a suscité une vague d'émotion et a donné lieu en France à un début de polémique sur la stratégie antiterroriste du gouvernement.

"Ce que nous combattons, c'est cet islamisme souterrain qui progresse par les réseaux sociaux, qui accomplit son oeuvre de manière invisible, qui agit clandestinement sur des esprits faibles ou instables, qui sur notre sol endoctrine par proximité et corrompt au quotidien", a encore indiqué Emmanuel Macron.

 

 

"Nous l'emporterons grâce au calme et à la résilience des Français peuple rompu aux morsures de l'Histoire, patient dans le combat, confiant dans le triomphe ultime et de la justice", a ajouté le président français, taxé de naïveté par les chefs de file des Républicains Laurent Wauquiez et du Front national Marine Le Pen.