La France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne interdisent les Boeing 737 MAX 8 dans leur espace aérien

Après l'aviation civile australienne ce mardi matin, plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne interdisent tous les Boeing 737 MAX 8 dans son espace aérien à la suite du crash d'un avion d'Ethiopan Airlines qui a fait 157 morts dimanche.
12 mars 2019, 14:58
/ Màj. le 12 mars 2019 à 14:54
Ethiopian Airlines a annoncé qu'elle avait immobilisé ses six autres Boeing 737 MAX 8 jusqu'à nouvel ordre.

L'Allemagne, la France, l'Autriche, les Pays-Bas et l'Irlande ont à leur tour décidé de fermer leur espace aérien aux Boeing 737 MAX 8, ont annoncé mardi les différentes autorités responsables. En Italie, l'interdiction devient effective mardi soir.

Une décision de l'autorité européenne AESA est attendue mardi encore. Plusieurs pays ont pris la même décision, à l'instar par exemple de l'aviation civile australienne, qui a interdit mardi tous les Boeing 737 MAX dans son espace aérien à la suite de l'accident d'un vol d'Ethiopan Airlines qui a fait 157 morts dimanche. Singapour et la Grande-Bretagne ont pris la même décision.

Mesure immédiate

"La suspension est immédiate", a déclaré à l'AFP Peter Gibson, porte-parole de l'Autorité australienne de l'aviation civile (ACSA). "Bien qu'aucune compagnie aérienne australienne n'exploite le Boeing 737 MAX, deux compagnies étrangères desservent l'Australie avec ces types d'appareils", a ajouté l'ACSA dans un communiqué annonçant la suspension temporaire de l'exploitation des Boeing 737 MAX à destination ou en provenance d'Australie.

 

 

"Par mesure de précaution, nous avons donné les instructions d'arrêter tous les vols commerciaux de passagers de toute compagnie partant ou arrivant au Royaume-Uni ou survolant l'espace aérien" avec un Boeing 737 MAX, a indiqué de son côté l'Autorité britannique de l'aviation civile (CAA).

A lire aussi : Crash d'Ethiopian Airlines: les 157 passagers sont décédés, aucun Suisse parmi les victimes

L'Autorité précise que cette mesure sera en place jusqu'à nouvel ordre au Royaume-Uni, qui a été le premier pays européen à prendre une telle décision depuis le crash dimanche d'un Boeing 737 MAX 8 en Ethiopie qui a coûté la vie à 157 passagers et membres d'équipage. Au total, seul 5 Boeing 737 MAX sont enregistrés et opérationnels au Royaume-Uni. Un sixième devait commencer à voler cette semaine.

Le régulateur de l'aviation civile de Singapour, un hub majeur du transport aérien en Asie, a un peu plus tôt mardi interdit les Boeing 737 MAX dans son espace aérien.

Dans la foulée, la Chine, l'Indonésie, la Corée du Sud et la Mongolie ont décidé d'immobiliser tous les avions de ce type, de même que les compagnies Ethiopian Airlines, Cayman Airways et la sud-africaine Comair et Aerolineas Argentinas.