Réservé aux abonnés

L'épopée du tireur du Thalys était ciblée et préméditée

08 sept. 2015, 17:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_9394587.jpg

En dépit d'une ligne de défense parsemée d'extravagantes dénégations, un faisceau d'indices confère une forte coloration terroriste à l'équipée d'Ayoub El Khazzani. Selon le procureur de la République française François Molins, le jeune fanatique marocain a été neutralisé, vendredi dernier, dans le Thalys 9364 reliant Amsterdam à Paris, "avant qu'il ne passe à l'acte et ne provoque un véritable carnage".

Le scénario de l'agression ne laisse guère planer de doute. Avant que le train ne reparte de Bruxelles, l'islamiste présumé s'est soudain enfermé avec une valise à roulettes et un sac à dos d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois