Italie: le randonneur français retrouvé mort serait décédé peu après sa chute

Alors qu’il a chuté dans un profond ravin au sud de l’Italie, le randonneur français Simon Gautier dont le corps a été retrouvé dimanche soir serait décédé juste après sa chute et son appel aux secours. Les secouristes ne sont pas parvenus à le localiser.
20 août 2019, 07:15
/ Màj. le 20 août 2019 à 06:48
Les délicates opérations pour le remonter ont duré toute la matinée de lundi.

Le corps sans vie d’un randonneur français a été découvert dimanche soir dans le sud de l’Italie après neuf jours de recherches. L’étudiant de 27 ans serait décédé après avoir chuté dans un profond ravin, probablement d’une hémorragie.

«La mort a suivi de peu son appel [aux secours, à 08h57, ndlr]. A 10h00, il était probablement déjà mort», a déclaré une source au sein de la gendarmerie italienne, évoquant une possible «hémorragie» comme cause de sa mort. Le corps du randonneur présentait de graves blessures aux jambes, mais sa tête ne semblait pas avoir été touchée.

A lire aussi : Italie: le corps sans vie d’un randonneur français retrouvé dans le sud du pays

Des membres des secours alpins avaient veillé toute la nuit le corps retrouvé dimanche soir après neuf jours de recherche. Les délicates opérations pour le remonter ont duré toute la matinée.

Jambes brisées

Le jeune homme vivait depuis deux ans à Rome pour rédiger une thèse en histoire de l’art. Présenté comme sportif et organisé, il était parti seul le jeudi 8 août, avec de l’eau et des vivres, pour plusieurs jours de randonnée en solitaire le long de la côte, mais avait appelé à l’aide le lendemain matin en expliquant s’être cassé les deux jambes en tombant d’une falaise.

 

 

Il n’avait pas pu dire où il se trouvait. «Au milieu de nulle part, sur la côte». Il n’a pas été possible de localiser son téléphone et il n’a pas répondu aux appels successifs des secours.

Après avoir glissé dans le ravin, «il a probablement perdu connaissance et laissé tomber son téléphone», a souligné la source au sein de la gendarmerie. «Nos équipes ont tout donné pour le retrouver», a-t-elle assuré.