Gros incendies en France: centaines d’hectares dévastés

L’ouest, le centre et le sud de la France sont touchés par des incendies qui jeudi soir encore ravagent des centaines d’hectares.
05 sept. 2019, 23:14
/ Màj. le 05 sept. 2019 à 22:57
Ces incendies "en septembre, c'est pas normal", a réagi le colonel Grégory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Des incendies continuaient jeudi soir de dévaster des centaines d’hectares en France dans plusieurs départements touchés par la sécheresse après un été caniculaire. Ils affectaient l’ouest, le centre et le sud du pays.

Ces incendies «en septembre, c’est pas normal», a réagi le colonel Grégory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF). «Avec le réchauffement climatique, il va falloir changer de politique dans certains départements» habituellement épargnés par les incendies.

 

 

En fin de journée, aux portes de la grande ville de Marseille, deux incendies ont provoqué des embouteillages monstres.

Le feu le plus important est parti de l’autoroute, au nord de l’agglomération. Il a un temps menacé une maison de retraite, rapidement sécurisée, puis une centaine d’habitations. Vers 20h00, il a été circonscrit après n’avoir parcouru qu’une quinzaine d’hectares.

 

 

Piste criminelle pas exclue

En Charente-Maritime (ouest), l’incendie qui a consumé 205 hectares de forêts de pins depuis mercredi est désormais maîtrisé, selon les autorités, qui n’excluent pas une piste criminelle. Jusqu’à 450 sapeurs-pompiers ont été engagés.

Des démineurs ont effectué des recherches sur place après que trois détonations ont été entendues depuis mercredi. «Deux munitions datant a priori de la Seconde Guerre mondiale ont été trouvées et (…) détruites sur place», a expliqué la préfecture.

A Banyuls (sud), un incendie qui a détruit depuis jeudi matin une trentaine d’hectares de garrigues et de pinèdes est lui aussi «maîtrisé», selon les pompiers. Il a nécessité l’évacuation préventive de leur domicile d’une centaine de personnes. 120 sapeurs-pompiers et quatre Canadair ont été mobilisés.

 

 

Sécheresse sévère

Dans l’Indre (centre), département touché par une sécheresse particulièrement sévère, 150 hectares de forêts sont partis en fumée dans un incendie qui s’était déclenché mercredi après-midi, selon les pompiers. «Il faudra encore plusieurs jours pour l’éteindre complètement», ont-ils indiqué.

 

 

Dans le Gard (sud), à Val d’Aigoual, un feu a brûlé 15 hectares de végétation, mais a baissé d’intensité en soirée, selon les pompiers.

En Ardèche (sud), les flammes, attisées par un vent fort, ont brûlé dans l’après-midi une quarantaine d’hectares à Vagnas. Environ 200 pompiers et des moyens aériens ont permis de contenir le feu en fin de journée, selon les services d’incendie.