France: dernier hommage aux 3 victimes civiles de l'attentat terroriste de Trèbes

Mercredi, le policier Arnaud Beltrame a reçu un hommage national pour son acte de bravoure lors de l'attaque terroriste de Trèbes, dans le sud-ouest de la France. Jeudi, le premier ministre Gérard Collomb a assisté aux funérailles des trois autres hommes tués durant l'attaque.
29 mars 2018, 12:00
/ Màj. le 29 mars 2018 à 12:00
Les obsèques du jeune boucher et des deux retraités ont eu lieu ce jeudi, à Trèbes.

Une cérémonie d'hommage aux trois victimes civiles des attaques commises vendredi dernier par Radouane Lakdim s'est tenue jeudi matin à Trèbes (Aude). Le Premier ministre Edouard Philippe était présent.

Au lendemain de l'hommage national au colonel Arnaud Beltrame, tué après s'être substitué à une otage, un hommage à Jean Mazières, Hervé Sosna et Christian Medvès été rendu dans cette ville située à une dizaine de kilomètres de Carcassonne. "Vous êtes tombés sous les balles des terroristes et avez emporté avec vous l'insouciance d'une petite ville nichée au coeur de l'Occitanie", a dit le maire, Eric Menassi.

 

 

"Mais à l'image du courage des familles si durement éprouvées, Trèbes, au sein de la République, restera debout et fière de ses valeurs", a-t-il ajouté, devant le chef du gouvernement et les deux ministres Gérard Collomb (Intérieur) et Nicole Belloubet (Justice).

 

 

Jean Mazières, viticulteur à la retraite, a été la première victime de l'équipe meurtrière de Radouane Lakdim vendredi dernier lorsque ce dernier s'est emparé de sa voiture à Carcassonne. Hervé Sosna, ancien maçon, a été tué au début de la prise d'otages au Super U de Trèbes, tout comme Christian Medves, le chef boucher du supermarché.

L'assaillant, âgé de 25 ans et qui s'est présenté comme un "un soldat de l'Etat islamique", a été abattu lors de l'assaut donné par le GIGN alors qu'il venait d'ouvrir le feu sur Arnaud Beltrame. Ce dernier a été érigé au rang de "héros" par Emmanuel Macron mercredi lors d'une cérémonie aux Invalides.