Réservé aux abonnés

En immersion avec Terre des hommes (3/4): Massongex, une bulle de légèreté dans la maladie

L’opération passée, Abdoulaye doit laisser son corps récupérer et s’habituer à son cœur tout neuf. Comme lui, plein d’autres enfants venus d’Afrique pour se faire soigner passent leur convalescence à la Maison de Terre des hommes en Valais. Dans ce cocon, les sourires refleurissent sur la douleur.
28 déc. 2018, 05:30 / Màj. le 28 déc. 2018 à 05:30
Massongex - 11 septembre 2018

Série Terre des hommes: Une journée à la maison de Massongex avec Abdoulaye. (en gris)
Ici avant le repas

Héloïse Maret/Le Nouvelliste

On dirait qu’il joue le match de sa vie. Pourtant, celui-là il l’a déjà joué à son opération. Entouré d’une dizaine de potes, Abdoulaye fait tourner ses poignets, l’esprit concentré, le sourire scotché aux lèvres et frappe la boule jaune. A la Maison de Terre des hommes à Massongex ce jour de septembre, ce qui importe ce sont les goals au babyfoot. Abdou adore ça et il se sent si bien ici.

Cette scène de petit bonheur, on peinait un peu à se l’imaginer deux mois au...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois