Bruxelles adopte 14 mesures en cas d’absence d’accord sur le Brexit

La Commission européenne a adopté mercredi quatorze mesures devant limiter les dommages dans le cas d’une absence d’accord avec Londres sur le Brexit. Sans cet accord au 29 mars 2019, date du divorce, le Royaume-Uni mettrait fin de manière désordonnée à son appartenance à l’Union européenne.
19 déc. 2018, 15:49
/ Màj. le 19 déc. 2018 à 15:46
La Commission européenne a fixé mercredi 14 mesures en cas d'une absence d'accord avec Londres sur le Brexit.

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir pris des mesures, notamment dans les secteurs des services financiers, des transports aériens et des douanes, pour atténuer les conséquences en cas d’absence d’accord avec Londres sur le Brexit. Son plan d’urgence comprend notamment quatorze mesures.

A 100 jours du divorce le 29 mars 2019, la Commission précise dans un communiqué qu’elle juge «essentiel et urgent d’adopter ces mesures aujourd’hui» afin de limiter «les dommages les plus importants», causés par une éventuelle absence d’accord.

Le plan d’urgence adopté mercredi comprend notamment 14 mesures concernant «un nombre restreint de secteurs pour lesquels l’absence d’accord serait source de perturbation majeure pour les citoyens et les entreprises dans l’UE à 27», ajoute la Commission.