Angleterre: de la cocaïne dans des crevettes d’eau douce de la campagne anglaise

De la cocaïne et de la kétamine ont été retrouvées dans des crevettes d’eau douce qui vivent dans la campagne anglaise.
02 mai 2019, 17:21
/ Màj. le 02 mai 2019 à 16:57
Des traces de cocaïne ont été découvertes dans toutes les crevettes prélevées.

Stupéfiante découverte dans le Suffolk, un comté rural de l’est de l’Angleterre. Des traces de cocaïne et de kétamine et même de Xanax ont été retrouvées dans des crevettes d’eau douce de la région. C’est une étude publiée mercredi dans la revue scientifique Environment International qui le révèle, rapporte notamment Le Figaro. Les analyses effectuées sur quinze sites couvrant cinq rivières du comté visaient au départ à déterminer le niveau d’exposition de la faune sauvage à divers «micropolluants», ces polluants toxiques à très faibles concentrations, tels que les résidus de médicaments ou de produits cosmétiques. Et «étonnamment, de la cocaïne a été retrouvée dans tous les échantillons testés», indique l’étude.

 

 

«On pourrait s’attendre à ce qu’il en soit ainsi dans les zones urbaines comme Londres mais pas dans les zones plus petites et plus rurales», souligne dans un communiqué le Dr Leon Barron du King’s College de Londres, un des deux établissements, avec l’Université du Suffolk, à l’origine de cette découverte.

Bien que faibles, les niveaux de concentration de ces différentes substances n’en constituent pas moins un motif «d’inquiétude» pour l’environnement, et une menace pour la faune, met en garde le Dr Thomas Miller, du King’s College.

Selon SciencePost, les chercheurs ont décelé des traces d’au moins 67 contaminants différents. Outre des drogues dures, ils ont également trouvé des antidépresseurs ou encore des pesticides normalement interdits dans l’Union européenne. Mais le contaminant le plus présent était la cocaïne. Et toutes les crevettes testées étaient concernées.

par Nicole Cajeux