Un recueil et un musée pour Vaillant

02 août 2015, 18:46
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Dans les Franches-Montagnes, la fièvre du Marché-Concours monte gentiment. Hier à Saignelégier, Jean-Pierre Graber a présenté un recueil intitulé «Utilisation des étalons reproducteurs Franches-Montagnes». Dans le même temps, Vincent Wermeille a dévoilé les richesses de l'Espace Vaillant, le plus petit des grands musées consacrés au cheval de race Franches-Montagnes, installé dans un atelier jouxtant sa maison familiale.

Jean-Pierre Graber (64 ans) est un fin connaisseur de l'élevage chevalin. L'habitant de Sornetan est notamment membre de la Communauté d'intérêt pour le maintien du cheval originel des Franches-Montagnes. Les étalons reproducteurs, c'est son domaine. L'homme est intarissable sur un sujet un tantinet pointu pour le profane. Mais l'éleveur, lui, va prendre son pied en parcourant l'ouvrage de 80 pages couleurs sur papier glacé, particulièrement fouillé. En vedette: Vaillant et Imprévu, deux étalons qui ont marqué l'histoire de la race.

«Voilà plus d'un siècle que les étalons Vaillant (1891) et Imprévu (1886) ont été considérés comme éléments de base de ce qu'on appelait alors le Cheval du Jura (...) C'est donc grâce à une détermination farouche et à une persévérance sans cesse renouvelée que nos ancêtres sont parvenus à sélectionner le cheval moderne que l'on connaît aujourd'hui (...) De nombreuses informations sur cet élevage parfois mouvementé n'auraient jamais été portés à la connaissance du public si Jean-Pierre Graber n'avait pas recherché dans le détail les éléments qui ont caractérisé l'évolution des différentes lignées et sous-lignées de la race», écrit Vincent Wermeille dans la préface.

Jean-Pierre Graber a expliqué que son ouvrage permettra aux éleveurs de jauger les rapports de consanguinité lors des accouplements. «Si, dans 100 ans, on parle des chevaux de 2009 comme on parle maintenant de ceux de 1909, les éleveurs auront réussi leur pari, à savoir que la race sera maintenue.» Car la population du Franches-Montagnes est en baisse régulière, même si elle n'est pas trop marquée. La Suisse compte environ 5000 juments poulinières. Entre 2500 et 3000 poulains naissent chaque année. «Cet ouvrage permettra aussi aux éleveurs et utilisateurs du Franches-Montagnes de jeter les bases nouvelles d'un élevage qui est appelé à évoluer sans cesse», conclut Vincent Wermeille.

Le même a dévoilé l'Espace Vaillant, un «devoir de mémoire» qui contient une multitude de documents de l'époque, dont un arbre généalogique illustré représentant toutes les lignées FM actuelles, depuis Vaillant et Imprévu.

De la belle ouvrage. /gst

Le livre de Jean-Pierre Graber sera en vente lors du Marché-Concours. Il est disponible chez l'auteur à Sornetan, tél 032 484 95 73