Les opposants aux éoliennes donnent de la voix

Le projet éolien est contesté à Lajoux.
02 août 2015, 19:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le projet de parc éolien interjurassien de Lajoux-Rebévelier ne fait pas l'unanimité. Les autorités de Lajoux ont pu s'en rendre compte mardi soir lors de la séance d'information organisée par la commune, suite au dépôt d'une pétition contre le projet. Quelque 120 personnes y ont pris part - dont une trentaine extérieures à la commune, indique le maire Francis Guerne. Les débats ont été très vifs.

«Quand les gens n'ont pas d'arguments sur le fond, ils se reportent sur la forme. On nous a ainsi reproché de cacher des choses, mais c'est faux! Nous avons au contraire joué la transparence totale!», assure le maire. Mardi soir, les autorités communales ont présenté la convention signée avec sol-E Suisse, la filiale de FMB pour les nouvelles énergies renouvelables, mandatée par Lajoux et Rebévelier. Celui-ci prévoit quatre éoliennes sur la commune de Lajoux, sept à Rebévelier et deux à Châtelat. Francis Guerne se dit particulièrement déçu de l'inconséquence de nombreux opposants «qui disent ne pas être contre l'énergie éolienne, mais pas chez nous».

La commune va poursuivre les études, mais le maire affirme qu'il n'a pas l'intention d'imposer quoi que ce soit. «Nous voulons prendre notre temps afin de convaincre une large majorité. Pas question de diviser le village et qu'on nous reproche ensuite d'avoir imposé ce projet. Le dernier mot reviendra à l'assemblée communale.»

Directeur de sol-E Suisse, Franz Burgi se dit impressionné par le côté émotionnel des débats «qui ont montré toute l'importance de la sensibilité locale». Il va falloir affiner le projet, vérifier l'implantation et le type d'éoliennes prévues pour réduire les nuisances.

Fermement opposé à l'implantation de ces aérogénérateurs dans la région, Jean-Daniel Tschan estime qu'après une telle soirée, sol-E Suisse et les autorités communales doivent sérieusement s'interroger sur la suite à donner à leur projet. «Mardi soir, 80% des gens ont clairement fait savoir qu'ils ne voulaient pas d'éoliennes!» Des propos que relativise Franz Burgi: «C'est peut-être le cas de ceux qui se sont exprimés. Mais on ne peut pas ainsi préjuger de l'avis de la majorité silencieuse.»

Pour Jean-Daniel Tschan, la construction d'éoliennes a du plomb dans l'aile dans le Jura, le gouvernement ayant décidé de n'accorder aucune autorisation avant un nouveau plan d'affectation. L'exécutif a réduit ses ambitions dans ce domaine. Le nombre d'éoliennes devrait être de 25 pour le canton du Jura: 16 à Delémont-Bourrignon, quatre à Lajoux et les cinq existantes à Saint-Brais et au Peuchapatte. pou