Réservé aux abonnés

Le canton de Neuchâtel pourrait être amené à payer trois millions de francs à La Providence

Une nouvelle fois, La Providence va dépasser son quota d’interventions en orthopédie. De son côté, l’hôpital public explique avoir les capacités pour effectuer davantage d’opérations. Et la décision imminente du Tribunal administratif fédéral sur la planification hospitalière cantonale pourrait coûter autour de trois millions de francs à Neuchâtel.
19 nov. 2019, 17:09 / Màj. le 19 nov. 2019 à 17:56
Une salle d'examens en orthopédie à la Providence.

Chaque année en novembre, le discours des cliniques neuchâteloises du groupe Swiss Medical Network (SMN), La Providence et Montbrillant est le même. Elles se plaignent d’avoir épuisé leur quota annuel d’interventions en orthopédie. Et donc de ne plus pouvoir opérer des patients en recevant la participation de l’Etat prévue par la loi: 55% du coût de l’intervention, les 45% restant étant payés par les caisses-maladie.

Pour les patients, les conséquences sont minimes car la Providence...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois