oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
01.03.2013, 15:21 - Suisse
Actualisé le 01.03.13, 15:33

De faux conseillers en assurances sévissent dans la région avertit la police

De faux conseillers en assurance sévissent dans le canton de Vaud. Il se font passer pour des inspecteurs chargés de contrôler vos polices. Mais ils ne cherchent qu'à obtenir des renseignements personnels sur les interviewés.
Crédit: KEYSTONE

Soit-disant mandatés par l'Etat pour effectuer un sondage ou un contrôle portant sur les assurances, de faux conseillers sévissent dans le canton de Vaud. La police incite à la prudence!

La Police cantonale vaudoise met en garde les citoyens vaudois contre des personnes se faisant passer pour des inspecteurs mandatés par l'Etat pour effectuer un sondage ou un contrôle portant sur les assurances maladie.

Ces individus tentent ainsi d’obtenir des données personnelles. Leurs motivations ne sont à ce stade pas clairement identifiées mais il pourrait s'agir de démarchages abusifs ou de repérages en vue d’effectuer des vols. La prudence est de rigueur et tous les cas devraient être signalés à la police avec description des personnes concernées.

Ce phénomène qui a débuté fin janvier semble s'étendre ces dernières semaines selon un nombre croissant de témoignages concomitants. Sous le prétexte mensonger de mener une enquête ou des contrôles sur mandat de l’OCC, ancien nom de l'Office vaudois de l’assurance maladie (OVAM), ces escrocs tentent d’obtenir des données personnelles sensibles comme le numéro AVS et de s'introduire dans les appartements.

Aucune plainte pour vols ou autres délits n'ayant à ce jour été enregistrée à la police, leurs motivations ne sont pas clairement identifiées mais il pourrait s'agir d'une nouvelle arnaque visant à la commission de vols à l'astuce au sein des domiciles visités.

La police informe qu'aucune enquête de la sorte n'est menée par l'OVAM ou un quelconque service de l'Etat de Vaud. De plus, cet office ne procède pas à de telles visites à domicile et n'a jamais accordé de tels mandats. Le Département de la santé et de l’action sociale, dont dépend l’OVAM, entend porter plainte.

La Police cantonale vaudoise recommande au public d'être particulièrement vigilant et de ne pas entrer en matière lorsqu'il est sollicité avec ce genre d'approche. Les citoyens doivent impérativement renseigner la Police lorsqu'ils sont contactés par ces personnes.

Source: Communiqué



0 commentaire
Publier un commentaire

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire sur le site

Adresse e-mail
Mot de passe

Oublié votre mot de passe ?      Créer un compte web free





 





Agenda

Annuaire de liens

Cinéma

E-paper

ipad

iphone

Réseaux sociaux

Sondages